Offrir une carte cadeau

  

Clément, 28 ans, originaire des Vosges et plus précisément de Vittel, est notre spécialiste skateboard. Née avec une malformation de la jambe droite, il ne possède pas de péroné, ni de ligaments croisés. Aujourd'hui, la pratique du skate lui permet de montrer au monde entier qu'il est possible de faire du skate même en ayant des difficultés liés à un handicap.  @sumilidons

Quel a été le déclic pour toi ? Qu'est-ce qui t'as fait progresser ?

C'est assez marrant, mais j’ai eu le déclic grâce aux jeux vidéos Tony Hawk. Après avoir passé de très nombreuses heures sur ce jeu et rentrer d'énormes tricks, j'ai décidé de me lancer dans ce sport. Après mettre mis en confiance, j'ai vite progressé grâce à l’amour que je porte à cette discipline, mais aussi grâce à ma volonté de prouver aux autres que malgré mon handicap je pouvais réaliser de belles choses.

Quel est ton meilleur conseil pour débuter le skateboard ? 

Le meilleur conseil que je pourrais donner, est de faire du skate parce que cette pratique vous anime au quotidien, et non parce qu'elle vous est imposée. Ce n’est pas en se forçant qu’on évolue. Je rajouterais qu’il est préférable de bien apprendre les bases et ne pas se précipiter, c’est souvent très long de progresser en skate et c’est une des raisons pour lesquelles ce sport est si beau !

 

Quelles sont tes tops destinations ? Ta destination la plus marquante ?

Je n'ai pas forcément beaucoup voyagé pour le skate. Mais mes tops destinations seraient forcément Milan et Barcelone, car ce sont des destinations incroyables pour skater. Je n'hésiterai pas une seule seconde si l’occasion se présenter à moi. 

 

Selon toi, la clé de ta réussite ?

Pour ma part, je dirai d'être passionné et d'être persévérant ! Malheureusement à part ça, je ne pense qu'il n'y a pas de secret...il n'y a que le travail qui paye. 

Ton prochain objectif ?

Maintenant que le skate se développe pour les personnes en situations de handicape et que nous avons une catégorie qui nous ai dédié depuis très peu de temps, j’espère concourir le plus possible ! Je commence cette année par le Dew Tour, et je rêverai de pouvoir participer un jour aux Jeux Paralympiques. Sinon un objectif qui me tient vraiment à cœur serait de réaliser une street part de qualité, pour que je puisse poser ma pierre à l’édifice de notre discipline.