Wie wählt man Skischuhe aus?

Choisir la paire de chaussures de ski idéale est une étape cruciale pour tout skieur, qu'il soit débutant ou expérimenté. En effet, les chaussures de ski jouent un rôle fondamental dans le confort, la performance et la sécurité sur les pistes. Pourtant, le vaste choix de modèles et de caractéristiques peut rendre cette décision intimidante. Dans cette exploration approfondie, nous allons examiner les aspects clés à prendre en compte lors de la sélection de chaussures de ski, vous guidant ainsi vers le choix qui correspondra le mieux à votre niveau de ski, à vos préférences personnelles et à votre morphologie. Que vous soyez un passionné de la montagne ou un skieur occasionnel, cette démarche vous permettra de maximiser votre plaisir sur les pistes en vous assurant que vos chaussures de ski soient votre atout et non un obstacle.

Comment se décompose une chaussure de ski ?

Au-delà du design propre à chaque marque, une chaussure de ski se distingue à travers plusieurs éléments et caractéristiques.

 

Le chausson :

Les chaussons de ski jouent un rôle essentiel en matière de protection contrel'humidité et le froid. Ils assurent le maintien de la chaleur tout en offrant un confort exceptionnel. Fabriqués à partir de plusieurs mousses EVA, ces chaussons s'ajustent de manière optimale à la forme de votre pied, transformant ainsi votre chaussure de ski en de véritables pantoufles, vous ne rêvez pas !

Si vous êtes impatient, vous avez la possibilité de "mouler" vos chaussons thermiquement. Aujourd'hui, de nombreuses chaussures de ski sont conçues pour être thermoformées. Comment ça fonctionne ? Il vous suffit de faire chauffer vos chaussons dans un magasin spécialisé et de les enfiler. En un tour de main, ils s'adapteront parfaitement à la forme de vos pieds.

De plus, la languette intégrée au chausson offre un confort supplémentaire en évitant les frottements désagréables au niveau du tibia.

La coque :

Parce que chaque personne a un pied unique, avec un cou-de-pied plus ou moins fort et des largeurs bien différentes (parfois les deux en même temps). Il est important de vérifier la largeur des coques que vous proposent les différentes marques présentes sur ce marché. Se retrouver avec une chaussure trop étroite ou trop grande peut entraîner des désagréments, voire conduire à des blessures irréversibles lors de la pratique du ski alpin ou de toute autre discipline (randonnée, freeride, freestyle, all mountain…).

On considère environ 3 catégories de largeurs coques pour trois types de pieds :

  • Moins de 100mm : Pied plutôt étroit
  • De 100 à 102mm : Pied plutôt moyen
  • Plus de 102mm : Pied plutôt large Attention car ces « catégories » sont purement indicatives sur l’aspect global d’un cou-de-pied en largeur. Plusieurs paramètres comme la forme de votre pied, le cou-de-pied, la sensibilité et un passif avec des blessures (chirurgie du pied) peuvent entrer en compte lors du choix d’une chaussure de ski.

Les crochets :

Les crochets servent à régler le serrage de la coque de votre chaussure de ski, et leur nombre influe sur la précision de ce réglage. Selon le modèle et l'usage prévu, certaines chaussures de ski sont équipées de trois ou deux crochets. En règle générale, une chaussure de ski comporte quatre crochets pour un ajustement plus complet.

Le strap (ou power-strap) :

Il est (hélas) trop souvent négligé par les consommateurs de chaussure de ski ! Que vous optiez pour une chaussure de ski alpin performance, loisir, rando, freestyle ou freeride, c’est pourtant un élément crucial pour assurer une parfaite fermeture de vos chaussures. Le strap a pour rôle de solidariser la coque de vos chaussures de ski et optimise un ajustement efficace et puissant du serrage de votre chaussure de ski. C’est en gros « le 5ème crochet » (ou 4ème pour les chaussures à 3 crochets). Il augmentera ainsi la puissance et la portance sur votre paire de ski. Peu importe le type de « rider » que vous êtes, c’est un élément de performance supplémentaire.

La languette du chausson :

Composant directement cousu/collé à votre chausson de chaussure de ski, elle permet un appui « tibial » et génère toute la puissance voulue en s’adaptant à votre façon de skier. Les languettes sont aussi des éléments de confort pour éviter les frottements du tibia (tout comme une bonne paire de chaussettes !).

Les languettes de coque :

Certaines marques proposent une languette avant sur la coque. On remarque ces chaussures à 3 crochets parmi les marques comme Dalbello, Full tilt ou Roxa. Ce sont des languettes amovibles permettant d’ajuster l’indice de flexibilité de la chaussure.

Le Flex de la chaussure :

Il est associé à la fois au niveau de pratique du skieur mais aussi à son gabarit, et souvent les deux en même temps. Adopter le bon flex, c’est s’assurer d’optimiser encore plus le confort de pratique et optimiser la performance de la chaussure selon ses envies. Au-delà du profil des chaussures de ski qui sont variables selon le terrain de pratique, il existe aussi une « classification » selon votre niveau de pratique. Un skieur débutant, intermédiaire ou un confirmé n’aura pas les mêmes besoins et attentes. On peut ainsi considérer qu’un classement par « niveau de pratique » peut être établi pour segmenter les différentes gammes. La meilleure solution est d’analyser les chaussures de ski par leurs FLEX, qui sont plus ou moins rigides afin de convenir à tous les types de skieurs et skieuses. Le degré de rigidité de la chaussure dépend de la maîtrise du pratiquant (pensez aussi à tenir compte de votre condition physique et de la fréquence de votre activité de ski).

Nous vous préconisons de choisir vos chaussures de ski en fonction de cette classification ci-dessous :

Comment choisir la pointure de ses chaussures de ski ?

Il revêt une importance cruciale que votre chaussure de ski s'ajuste parfaitement à la taille de votre pied. Opter pour une chaussure de ski trop grande peut entraîner des frottements désagréables, voire, dans le pire des cas, des blessures potentielles.
La mesure de la pointure en ski se fait en utilisant le système du mondopoint, qui est exprimé en centimètres. Ce système, reconnu universellement, offre une précision inégalée. Il est important de ne pas se fier aux mesures traditionnelles de pointure utilisées pour les chaussures de ville.

Alors, comment déterminer la pointure de vos pieds en mondopoint ?

Pour ce faire, trouvez un mur solide contre lequel vous pouvez vous adosser. Placez une feuille de papier blanc sous votre pied, puis tracez une ligne le long de ses contours. Ensuite, mesurez la longueur de cette ligne en centimètres.


Félicitations, vous disposez désormais de la mesure de la pointure de vos pieds en mondopoint, une information essentielle pour vous assurer un confort optimal lors de vos sorties en ski.

Comment essayer correctement ses chaussures de ski ?

Effectuez le test avec une chaussette de ski de qualité. Un conseil avisé : privilégiez des chaussettes techniques fines et respirantes, évitant ainsi les chaussettes épaisses qui peuvent nuire à la respiration de vos pieds. Le résultat en cas de chaussettes inadéquates ? Vous risquez d'avoir froid même avec des chaussures de ski de haute qualité, et les désagréables odeurs pourraient bien faire leur apparition.

Pour garantir un ajustement parfait de vos chaussures de ski, serrez-les comme si vous étiez déjà sur les pistes. En position debout, assurez-vous que vos orteils effleurent légèrement l'extrémité de la chaussure. Puis, fléchissez légèrement les jambes tout en gardant vos pieds en place. Votre talon ne doit en aucun cas se soulever. Maintenez cette position pendant un moment. Si vous ne ressentez aucune douleur, cela signifie que la chaussure de ski est à la bonne taille. Bien entendu, elle doit être serrée, mais gardez à l'esprit que le chausson interne se moulera progressivement à la forme de votre pied.

Une fois sur les pistes, serrez progressivement vos chaussures de ski. Rappelez-vous que vos pieds ne sont pas habitués à être comprimés, donc évitez les points de pression dès le matin pour une expérience de ski plus confortable.

Comment préserver la durée de vie de mes chaussures de ski ?

Il existe quelques règles de base pour « soigner » vos chaussures de ski et donc leur longévité.

  • Fermer tous les crochets après l’utilisation
  • Faire sécher les chaussures à température ambiante (ne jamais stocker vos chaussures dans des endroits trop froids)
  • Utiliser des bonnes chaussettes de ski (il vaut mieux changer les chaussettes chaque saison que ses chaussures de ski…)
  • Utiliser des produits pour entretenir les tissus

Existe-t-il des différences de catégorie entre les chaussures de ski ?

Avec l'émergence de disciplines telles que le ski freeride, le slalom, le freestyle, et le backcountry, le marché des chaussures de ski a connu l'arrivée de nouvelles marques et de modèles innovants. Même des marques autrefois spécialisées uniquement dans les skis ont élargi leur offre pour inclure des chaussures de ski. Cette diversification a engendré une variété de chaussures de ski adaptées à différents styles de pratique.

  • Chaussures de ski piste-performance (pour la compétition, le slalom, le super-G, etc.).
  • Chaussures de ski de piste-loisir (pour un usage récréatif occasionnel, également adaptées aux skieurs ayant un pied large, polyvalentes sur tous types de neige).
  • Chaussures de ski Freeride-Freerando (polyvalentes, compatibles avec le ski de randonnée, idéales pour des descentes en poudreuse après une ascension avec des peaux de phoque et des crampons).
  • Chaussures de ski Freestyle-Park (souvent plus souples, offrant une meilleure agilité pour les skieurs adeptes du freestyle-park).


Outre le profil des chaussures de ski adapté au terrain de pratique, il existe également une classification en fonction du niveau de compétence du skieur. Les besoins et les attentes d'un skieur débutant, intermédiaire ou confirmé varient considérablement. Ainsi, une classification par "niveau de pratique" peut être établie pour mieux segmenter les gammes de chaussures disponibles sur le marché.